Archive for septembre 2008

Merveilleux clichés des Bodeguitas

septembre 15, 2008

Merci à David, non seulement pour avoir fait un grand chelem aux Bodeguitas 2008, mais aussi pour avoir éclaboussé l’événement de ses photos magiques des membres, des amis, des bourratches…

Regardez les photos de David Berthau aux Bodeguitas 2008 et je vous conseillerais de tout coeur le diaporama. Voir aussi les autres photos de l’événement

Au delà de la maîtrise du diaphragme (expression d’une rare bassesse), celui que la populasse commençait à nommer « le Beau David », fit don de son matériel à un jeune garçon qu’il trouva sur le stand.


Nombreux furent ceux qui pouvaient apercevoir Bruno, 27 ans, le sourire jusqu’aux oreilles, photographiant la foule et ses agitateurs à tout va.

Pour tes photos David, pour le travail que tu as fait en sélection et retouches, et pour avoir comblé un jeune local et lui avoir permis de vivre son rêve, toute l’association Estim te remercie.

 

 

Infos sur le Latinossegor 2009 !!

Publicités

Les carnets du Latinossegor 2008

septembre 15, 2008

par vos dévoués renarth et clemsou

Ces notes s’extirpent péniblement de nos mémoires pour vous faire revivre le meilleur des Bodeguitas 2008, trois jours de folie furieuse, avec photos et vidéos à l’appui.

Aujourd’hui – 16h53
Début de l’écriture, clemsou vient de finir un cône pistache chocolat et arbore son plus beau jogging. Nous sommes lancés.

Jeudi 28 Août – 19h34
Quelques irréductibles évaluent l’installation du stand, tandis que je négocie un menu du Grailleur avec le Glacier d’à côté.. Plus que trois jours, et le comptoir vert qui séparent nos deux commerces sentira la pisse à 100 mètres.

Vendredi 29 Août – 12h46
Un sandwich rapide et les derniers préparatifs.
Will doit repartir bosser chez Omareef… grand soleil, offshore, 1 mètre de vagues.

sunset du vendredi soir

sunset du vendredi soir

Vendredi 29 Août – 18h02
Max Bergeon, responsable des animations attire le chaland vers le stand… Les convives des autres années ne manquent pas l’apéro VIP; les riders Estim Bat Caussèque / Benji et Tibatch commencent leur marathon de trois jours, les piliers d’eSTiM Baiona sirotent les premières pressions… Il fait 30° mais nos frigos sont pleins de shuke bien fraîche; certains ne profiteront même pas d’une session de surf malgré des conditions toujours parfaites.

Vendredi 29 Août – 18h32
Le Stand Estim c’est aussi là qu’on chambre les danseurs de salsa… Après avoir bien rigolé de quelques spécimen, nous envoyons l’armada de luxe: Paul Lou et Mathias.

david et paco

david et paco

Vendredi 29 Août – jusqu’au bout de la nuit
On notera la chute des fûts… 14 au total pour une nuit incroyable.
L’accès au stand rendu difficile par la foule qui s’amoncelait, les barmen à fond les ballons derrière le comptoir pour servir toute une palette de faciès bien connus…
Nos voisins (le stand shark), plutôt des voisines, quittent les lieux après avoir distribuées des energy drink à tous les jeunes passants..
La légende voudrait que les allers retours de Larry les ai fait fuire..
Le clan Bergeon est venu nombreux; le « Beau David » apportera aux bodeguitas un regard externe derrière son objectif, même si c’est Brunal, emporté par les vapeurs de Tariquet, qui shoote toute l’assemblée…

En bonus vidéo je vous propose un documentaire exclusif filmé par clemsou mettant en scène Eddy Riu, le célèbre organisateur de soirée et acteur majeur de la vie mondaine Hossegoroise avec son fidèle compère aux dents longues (sens figuré) juju « Re-Entry » Arandinho.
C’est brut! du miel des vosges, du diamant de Namibie.

Samedi 30 Août – 15h30
Heure à laquelle aurait du débuter le « picolo surf » … la compétition de surf amicale des membres Estim.
On lui dit à l’année prochaine.

Samedi 30 Août – 18h08
Il a fait beau et chaud toute la journée… mais les nuages noirs approchent.
Flo nous appelle de Bayonne, c’est l’apocalypse là bas… et pourtant, les gens se pressent pour l’apéro VIP.

Samedi 30 Août – 20h23
Les groupes s’arrêtent, les concerts seront annulés, la pluie vient frapper la bâche du stand avec force. Nous nous regroupons sous la tente, le stand Shark est envahi par les membres Estim. La soirée du samedi s’annonce mal partie.

Samedi 30 Août – 23h17
La pluie s’est arrêtée et les gens consomment dans la bonne humeur… C’est l’heure d’arrivée choisie par nos amis du Santocha Surf Club qui viennent siroter un fût qui leur est dédié.
Le samedi ne sera pas un échec.

Dimanche 31 Août – 15h57
Le tournoi de Foot des Assos, deuxième édition, est lancé. Le récit complet dans cet article.

les VIPS

les VIPS

Dimanche 31 Août – 19h34
Maxime Bergeon, toujours présent, remets le trophée à l’équipe Estim vainqueur du tournoi.
Le beau temps revenu efface toute trace de fatigues sur les membres agglutinés au comptoir.
Nombreux sont ceux qui travaillent, jalousant la Bande à Clemsou qui ne bossent jamais le lundi (faites des études de Pharmacie).

les mogwais

les mogwais

Dimanche 31 Août – quelque part entre 22h04 et 7h04
Le dimanche on lâche tout, c’est bien connu!
Il y a du monde, et tous les visages sont familiers.
L’arrivée d’un Moineau Team tout de rose vêtu ne perturbera les démos de salsa des membres Estim.
Alors que l’on range le stand, tout le monde souhaite poursuivre la soirée, c’est au petit matin, qu’un after entre Bayonnais se finira au local Estim par un One Man Show signé Lardon Larripa.
Nous avons récupéré un footage authentique de ce moment de transe.

Voilà le lien vers toutes les photos des Bodeguitas 2008. Photos de Max et Clem pour l’instant.
J’ai essayé d’identifier les gens du mieux possible mais je ne connais pas tout le monde.
On attend les très beaux clichés de David.

La Bilan des Bodeguitas 2008
900 litres de bière et cidre consommés
Financier = bon
fréquentation = excellent
météo France = losers!
Merci à tous ceux qui sont venus…. et bravo à ceux qui ont fait les trois soirs (si j’en oublie, rajoutez les):
Nico, Germain, La Ricouille, Larry, Brunal, Max, David, Doud, Stef, Pedro, Kevin, Pelipe, Bachou, Kermit, Lud, Zoz, Derek, Benji, Pillulette, Tibatch, Bat Coss, Maga…

Plus d’infos et plein de photos sur les Bodeguitas sur Facebook

Infos sur le Latinossegor 2009 !!

Moumoute sur le toit du monde [tournoi de foot des assos]

septembre 6, 2008
L'Equipe titre en gros

L

Au terme d’un tournoi épique, c’est finalement l’équipe d’estim qui s’empare du trophée Football des Assos 2008 tant convoité. Lanitz peut s’en mordre les doigts…les protégés de Feliz menait 2– 0 à 20 secondes de la fin… On retiendra surtout l’éclosion d’un talent : moumoute




De notre envoyé spécial à Seignosse, Bruno Bergeon

Des matchs tendus

Nicolas Piron dit Cocoach aura donc sa statue dans le local estim. Joueur de talent, blessé lors du tournoi des marques de glisse, il est devenu la mascotte qui a su insuffler un vent de victoire dans les shorts des Baleineaux d’Estim….
Cote terrain, tout commence par la confrontation Estim Mogwai ou il faut dire que les deux équipes ont eu du mal à rentrer dans le match. Estim avec son équipe type impose son physique mais c est quand meme mogwai qui fait preuve de créativité et d’audace.
A l’image cette tentative de retourné acrobatique de cailloux (2’) qui passe largement à coté. A force de rater les occasions, l’équipe mogwai perd son sang froid et c’est ESTIM qui ouvre le score contre le cours du jeu sur une frappe chirurgicale de Moumoute (6’). Le scenario du match n’évolue guère et c’est Pelipe (12’) qui double la mise sur une lourde frappe. « il faut dire que je travaille particulièrement les frappes à l’entrainement et le dimanche ca paye » confirme le buteur du soir. Du coté de mogwai, la volonté de cailloux, l’aboyeur brunal et la classe d’olivier descoutey n’auront pas suffi malgré un jeu léché et séduisant. Ils réduisent tout de meme le score sur une action d’école. 2 – 1 score final. Estim est bien parti.

  • Note du match : 5,5/10
  • Note de l’arbitrage : 6/10

La bourde et la pépite

Lanitz sent le coup fourré

Lanitz sent le coup fourré

Lanitz entre timidement dans le tournoi face à MOGWAI, un peu fatigué de son précédent match. Les automatismes ne sont pas encore la mais leur expérience de ce genre de rendez vous va faire la différence. Apres l’ouverture du score logique et méritée de lanitz (7’) c’est au tour du gardien de cette meme équipe de s’illustrer. Sur un contre rapide de l’équipe MOGWAI et un décalage parfait pour David B, ce dernier adresse un centre raté, lent, sur le gardien de LANITZ…qui ne parvient à s’emparer du ballon ! Il ne peut que constater les dégâts (9’). « Comme quoi ca arrive meme aux meilleurs » dixit l’intéressé. On ne sait pas si l’entraineur l’entend de la meme oreille… 1-1. Tout à refaire. On se dit alors que MOGWAI va alors profiter de ce coup de massue mais il n’en est rien. Rapidement, lanitz va reprendre le match en main et faire parler toute sa classe. Apres un café crème sur le cote gauche et un centre milimétré, l’attaquant s’eleve plus haut que tout le monde et place un tète magnifique sous la barre. « Je sens bien le coup, j’embarque le défenseur au 1er poteau, et grâce a ma belle détente, je coupe la trajectoire !». Lanitz exulte, Mogwai s’écroule. Le reste est anecdotique, Mogwai est toujours aussi peu réaliste et c’est en toute logique que Lanitz double la marque dans les arrêts de jeu. La finale opposera donc ESTIM à LANITZ.

  • Note du match : 6,5/10
  • Note de l’arbitrage : 6/10

Estim, au bout de la nuit

Le but salvateur

Le but salvateur

Il y a des jours ou le destin vous sourit. A l’image de l’équipe de France, revenue de l’enfer grâce a un but de sylvain wiltord dans les arrêts de jeu de la finale de l’euro 2000, cette fois c’est Ludovic renoult qui a libéré toute une communauté dans les arrêts de jeu, bien aidé par le portier de LANITZ qui s’illustre à nouveau par son absence dans les moments cruciaux. Estim ouvre le score rapidement dans une première mi-temps assez terme ou les occasions de but furent très rare. Larry (alias « le chien ») se démène comme un beau diable, multipliant les tacles rugueux «c’est vrai que j’ai cette sale réputation, mais estim, c’est ma vie » De son coté Lanitz tente, grâce a de bonnes individualités, d’imposer son jeu au milieu de terrain, mais ne parvient que très rarement a transpercer la défense adverse.
Ca s’anime en 2nde période, lanitz inscrit 2 buts coup sur coup sur des actions magistrales et croit tenir la victoire. Ils auraient meme pu tuer le match grâce à un centre fuyant qui froooooooole le montant gauche du goal estim.
Alors que les supporters de lanitz commençaient déjà à déboucher le champagne (surtout bino), c’est Ludovic Renoult qui, comme un symbole, a 30 secondes de la fin, envoie les 2 équipes aux prolongations.

Mermite montre le chemin

Mermite montre le chemin

Lanitz crie au scandale, les échauffourées éclatent dans les tribunes et l’arbitre Mr Bergeon ne parvient plus à maitriser la situation. Les prolongations ne donnent rien, et ce sont les tirs au but, impitoyables, qui devront départager ces 2 belles équipes.
Estim tire juste, et la paire de gardiens Moumoute / Larry parvient à stopper deux missiles de l’équipe adverse.

Bebere fait durer le suspense

Bebere fait durer le suspense

Avec deux pénaltys d’avance, c’est Bébère, élu « prix citron » du tournoi qui s’en va crucifier Lanitz. La clope au bec, la démarche sans doute trop relaxe, El Taurillon voit sa balle stoppée par le gardien adverse. Rapidement, Lanitz marque: plus qu’un tir au but d’écart… Estim doit marquer pour l’emporter.



Estim est champion!

Estim est champion!

Moumoutte, héros du jour, envoie estim au paradis en inscrivant le tir au but vainqueur au terme d’une finale épique. Vive Lanitz Vive Estim et à l’année prochaine.

  • Note du match : 9,5/10
  • Note de l’arbitrage : 4,5/10




Récapitulatif des scores

Estim – Mogwai 2-1
Lanitz – MOGWAI 3-1
Estim lanitz 2-2 (5-4 apres t.a.b)

Les réactions

« CA NE PEUT PLUS DURER »
Cailloux, attaquant de MOGWAI

« On a su créer de bonnes phases de jeu, mais on a pas trouve la solution pour marquer. On a donné tout ce qu’on pouvait. On est déçu mais on fera mieux la prochaine fois. Notre équipe va porter réclamation contre l’organisation concernant le transfert de notre attaquant pelipe »

Olivier descoutey, libero de MOGWAI

« Ca été un tournoi très technique, on a voulu mettre en place une défense solide et privilégié la construction du jeu. Notre équipe manque encore d’expérience et on n’a pas su tuer les matchs quand on en avait l’occasion, et elles ont été nombreuses ! Cette équipe a de l’avenir et a tout de meme su relever le niveau de ce tournoi. »

Feliz, milieu de terrain de lanitz

« Je trouve dommage qu’a ce stade de la compétition, on nous mette des arbitres de ce niveau ! Il faut vraiment que les hautes instances se réunissent car ca peut plus durer. »

Bino, remplacent lanitz

« On est tous tristes ce soir. Il nous manqué ce brin de réussite qui fait la force des grandes équipes. En ce qui me concerne, c’est vrai que j’étais un peu fatigué sur le terrain et j’ai un peu raté ma préparation. Je vais rencontrer mes dirigeants pour parler de mon avenir»

Ludovic Renoult, milieu de terrain ESTIM

« je remercie ma famille, mes proches, le gardien de lanitz et surtout mon coach qui m’a fait confiance jusqu’au bout malgré mes performances médiocres à répétition. C’est une très grande fierté pour moi d’avoir contribué au succès de notre équipe. »

David B, photographe et arrière droit de mogwai

« Pour une 1ere expérience au haut niveau, j’ai eu de très bonnes sensations. Je tiens à m’excuser auprès de mes coéquipiers pour mes quelques écarts avec des supportrices croisées la veille»

Maxime Bergeon, arbitre du match

« Malgré l’intensité et l’enjeu du tournoi, les matchs se sont déroulés dans un état d’esprit très correct. L’équipe de lanitz peut porter réclamation si elle le souhaite mais il restait véritablement 30 secondes d’arrêt de jeu quand estim a marqué ! »

kung Fu lardon: efficacité vs esthétique

septembre 3, 2008

Une photo très insolite sortie du grenier de l’ami Thomas Scheveunels.
On y retrouve le beau Adrien Larripa, joueur de foot, d’exception offrant son corp musclé à l’équipe Estim 1, en opposition à la frappe puissante d’un joueur de l’équipe adverse. Le tout sous les yeux médusés de Gabzingue.

Lire l’article du tournoi de foot des marques de glisse 2008