Archive for juin 2008

Estim et le haricot partnership

juin 26, 2008

La promotion c’est important!

Il faut s’adresser au bon public… Et Estim l’a compris! L’avenir pour le surf / skate / snow c’est les haricots!

Merci à Stan qui a sympathiquement fait passer les lunettes Estim pour cette pub Web décalée de la marque Daucy.

Publicités

Résultats concours designs Collection été 2008 ESTIM

juin 15, 2008

Vous avez été nombreux à voter au concours de design pour la nouvelle collec ESTIM qui sortira d’ici la fin du mois de juin. Merci à vous tous pour votre contribution.
Voici les résultats tant attendus:

N°1 : From South West of France

N°2 : Néon

N°3 : Itzela

Quelques modifications et améliorations ont été apportées aux designs finaux grâce à vos commentaires. Je n’en dirai pas plus mais pour vous mettre l’eau à la bouche, je peux vous annoncer qu’il y aura dans cette prochaine collec de quoi satisfaire tous les goûts et styles qui font l’éclectisme d’ESTIM. Il y en aura pour les gars et pour les filles, sans compter notre édition incontournable Baiona, chef d’œuvre de Master Beber, qui va vous couper le souffle et qui fera de nombreux envieux pendant les fêtes de la saison !!!!

A taste of New Zealand

juin 13, 2008

Je ne suis pas arrivé en Nouvelle-Zélande dans l’optique d’un surf Trip puisque je partais pour un stage de 6 mois à Auckland, île du Nord. Cependant j’avais en tête l’idée de m’acheter une planche et de concilier surf avec découverte des paysages. Je m’achetais donc rapidement une voiture pleine de surprises et partais avec excitation découvrir les spot de la côte ouest aucklandaise, sillonant les routes scéniques des Waitekere Ranges, l’énorme bush qui sépare la plage de la cité des voiles.

Un peu désabusé du fait des mois d’octobre et novembre capricieux, je découvrais néanmoins la gentillesse des kiwis, leur passion pour le surf, et une ambiance à l’eau très amicale.

Auckland, mon QG ( voir photo), bénéficie d’une place stratégique dans la carte surf de l’île du Nord:

De très bon spots comme « Piha » ou le mythique « Pumpy Anawhata » à environ 45 minutes, des spots mondialement connus à Raglan ou encore les spots du Coromandel sur la côte est, se situant à environ 2heures d’Auckland.

En cette année 2007-2008, la Nouvelle-Zélande a connu un de ses plus bel été depuis 15 ans! Quant au surf, pour un surfeur de week-ends comme moi, la côte ouest s’est vu gratifiée d’un vent offshore pendant presque tout l’été ou du moins tous les week-ends.

J’ai très vite apprécié la ville de Raglan et les gauches magiques que les trois « Points » proposent, tout en m’accordant quelques sessions « mousse blanche » à Muriwai où j’en profitais pour saluer mon ami surfeur et gardien de foot Lucho, dans sa maison surplombant Maori Bay.( Auckland West Coast)

Raglan, c’est une atmosphère bien sympatoche, une ville vivant pour la glisse ( surf et skate) et inspirant la joie de vivre. Dans cette ville, je ne peux oublier la maison de lolo et sa troupe: Paula, Katarina, Margot, les chiliennes Nicole et Javi et le pti Nuga. La maison est facile à trouver c’est le spot d’après surf de Raglan.

La notoriété de Raglan fait qu’il est parfois difficile de prendre des vagues sur les Points car il peut y avoir beaucoup de monde et ceci même à l’aube. Pour pallier cela, une solution: l’exil et l’abattage de Km! Pour moi comme pour beaucoup de kiwis, le paradis du soul surfer se situe à deux heures au sud d’Hamilton dans la région de Taranaki. Ici bas, du surf à l’état brut, des noms de spots portant le nom des rues champêtres y aboutissant, et des sessions seules mémorables comme sur le spot d’Ahu Ahu Road avec Lucho, Sarah et Cheddy. Vous pourrez trouver dans cette région toutes les inclinaisons de côtes possibles et donc maximiser vos chances d’avoir du vent offshore. Par contre, si vous allez par là bas un jour faites un petit crochet par Ohura King Country, chez ce bon vieux Woody, vous serez acceuillis comme des rois.         

Je n’ai malheuresement pu faire qu’un seul surf trip à Taranaki..Donc je ne vais pas faire trop le chaud quand même. J’ai même louper Jacko rider australien Estim surfer seul la droite de Stent Road dans des conditions dantesques.

Le Coromandel connu aussi un très bel été indien avec du bon surf pendant 4 semaines d’affilées. Là-bas l’idéal est de commencer par la ville surf par excellence qu’est Whangamata et son déroutant spot Whanga bar. ( la plage peut aussi offrir de très belle vagues!) Ensuite, vous pourrez remonter vers Tairua, et surfer Sailors Grave ou Hot Water beach.

Mon dernier trip digne de ce nom commença par un stop à Raglan pour la nuit.  Nous nous étions mis dans le crane avec mon ami Cheddy Lee Curtis de découvrir les fameux spots de Gisborne, une autre région phare du surf en NZ. Nous quittions donc à l’aube et sans surfer un Manu Bay parfait, pour 6h de voiture direction Sud Est. Nous le regretterons à peine puisque le lendemain Stock route nous offrait du surf bien sympa avec personne à l’eau.

Voici en bref les quelques régions que j’ai eu la chance de découvrir mais mettez vous bien dans la tête qu’il y a du surf partout sur l’île du Nord et des endroits mytiques à explorer comme « Mahia Peninsula » ( Sud Est) ou  Shipwreck Bay ( Northland West Coast) et je ne parle même pas de l’île du sud.

 

 

 

 

 

 

 

Tournoi de la glisse 2008

juin 10, 2008

Voici quelques photos du tournoi de la glisse 2009, qui, une fois de plus n’a pas sourit au Estim Crew. Belle organisation et belle ambiance tout de même! Au nom de tout le crew nous souhaitons un prompt rétabissement à Nico, qui s’est blessé durant le tournoi. Toutes les réactions d’après tournoi sur le forum.

 

 

 

Comment faire un bon cut back round house…

juin 4, 2008

… et épater ses amis!

Le forum Estim se dote d’une nouvelle rubrique où vous pourrez chaque mois découvrir une nouvelle manœuvre ou trick, pour les jeunes, décortiquée par nos riders.

Ce mois-ci pour inaugurer la rubrique, la manoeuvre est présentée sur le blog et sur le forum. C’est Benji Foulet, notre rider toujours motivé, qui s’y est collé. Comme vous pouvez le constatez sur les photos, l’ami benji maîtrise à merveille le cut back roundhouse. Vous pouvez réagir sur le forum, dans la rubrique « Matériel et Technique », demander plus d’explications, suggérer d’autres tricks…

Photo 1 : après avoir pris soin d’obtenir un maximum de vitesse et d’avoir pris ses distances avec le creux de la vague, il faut fléchir au maximum les jambes afin d’entamer un virage constant et serré le but étant de réussir à faire un demi-tour total en évitant au maximum de perdre de la vitesse.

Photo 2 et 3 : une fois le virage entamé, utiliser la main avant comme point de rotation et la main arrière comme stabilisateur pour l’équilibre, toujours garder les jambes bien fléchies, le regard doit être fixé sur la trajectoire à emprunter.

Photo 4 : c’est le moment critique, la vitesse accumulée avant la manœuvre a quasiment été utilisée totalement, c’est le moment de fournir un effort pour accompagner le mouvement avec le bras arrière en le ramenant dans la trajectoire, cela permet de récupérer suffisamment de vitesse pour terminer le virage et remonter vers le déferlement de la vague.

A ce moment, le surfer doit savoir juger s’il a encore assez de « speed » pour aller taper la lèvre ou s’il doit simplement se remettre dans le creux de la vague pour repartir dans le bon sens et reprendre de la vitesse.

Photo 5 : on voit clairement que la vitesse fait défaut donc mieux vaut choisir la deuxième option, malheureusement la vague étant très plate et n’ayant que peut de puissance à offrir, il faut trouver en compromis entre taper la lèvre ou simplement se remettre dans le creux, il faut réussir à utiliser la mousse pour redresser la trajectoire et reprendre un peu de vitesse.

Photo 6 : après avoir positionné la planche sur la mousse de la vague, il faut exécuter un pivot à 180° par rapport à la trajectoire de la planche, pour se faire, utiliser les bras et faire pivoter au maximum les épaules et le haut du corps tout en gardant les jambes fléchies pour pouvoir effectuer une rotation de la plus grande amplitude possible.

Photo 7 : les effets cumulés de la mousse et de la rotation du corps ont remis la planche dans le bon sens, dans le creux de la vague, à l’endroit optimal pour une reprise de vitesse rapide. Le bras gauche sert de stabilisateur pour l’équilibre tandis que le bras droit montre la direction à suivre. Le regard déjà fixé sur la suite de la vague, il faut dès maintenant commencer à réfléchir sur la prochaine manœuvre accomplir!!!!

Voilà, maintenant tous à vos boards!!! Je rappelle que vous retrouverez cette manœuvre et les suivantes tous les mois sur le forum Estim.

Le mois prochain, je pense que qu’on devrait avoir du bon. Il pourrait peut-être s’agir de la manœuvre reine du surf…